Tant pis pour l’amour

      2 commentaires sur Tant pis pour l’amour

 



Titre : Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un manipulateur
Auteur : Sophie Lambda
Genre :  Bande dessinée, autobiographie
Editeur :  Edition Delcourt
Année d’édition : 25/09/2019
Nombre de pages : 307

Résumé : Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu’il se révèle vite étrange. Sophie a alors besoin de comprendre ce qui ne va pas. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse. Mais jusqu’à quand ? Sophie aime un manipulateur narcissique.

Commentaire : De toute mes lectures 2019, voici ma plus belle découverte et de très loin. Et pourtant, une fois n’est pas coutume, on part sur un roman graphique.
Vivement conseillé par une amie, je me suis plongée dans cette lecture avec beaucoup d’attente et un peu d’anxiété – je suis rarement enthousiaste à l’idée de lire le témoignage d’une relation toxique où la victime en ressort brisée.
Résultat, je l’ai dévoré et j’ai absolument tout aimé dans cette bande dessinée. Tellement, que je ne saurais même pas par où commencer pour vous dire à quel point c’est un must-have dans sa bibliothèque.
Puisque c’est une bande dessinée, commençons par le dessin. Personnellement, j’ai tout de suite accroché au coup de crayon de Sophie Lambda, à la fois simple et efficace. Les expressions des personnages sont fantastiques, le souci du détail de certaines planches remarquable, et l’auteur sait nous arracher autant de sourires que de larmes. Je pense notamment à quelques pleines pages qui dégageaient une infinie poésie dans le dessin, accompagné d’un texte d’une vérité percutante qui m’ont beaucoup remuée.
Comme souvent dans ce genre d’histoire d’amour, on commence avec de la légèreté, de la passion, un petit parfum de conte de fées et de « trop beau pour être vrai ». Et petit à petit, Marcus laisse voir son véritable visage sous le masque, mais trop brièvement pour que Sophie s’en alarme réellement. Sophie a envie d’y croire, elle est amoureuse, et elle ferme les yeux sur ces comportements inacceptables mais ponctuels.
Alors pour contre balancer tout ça, l’auteure a eu l’intelligence d’insérer le truculent personnage de Chocolat – la peluche de son enfance dont l’histoire nous est contée sur le blog et l’instagram de Sophie Lambda – qui deviendra très vite votre personnage préféré.
Chocolat est ce qui vient tout équilibrer dans ce récit. Il est l’élément drôle qui vient nous arracher un éclat de rire sur une situation qui nous fait mal au coeur. Il est l’élément instructif, qui vient nous expliquer le fonctionnement d’une relation toxique et comment Sophie est en train de se faire marcher dessus alors qu’elle a encore des étoiles dans les yeux. Il offre le recul sur la situation qu’une personne « dedans » n’arrive pas à avoir.
J’ai adoré Chocolat. Il est drôle, délicieusement cynique, grognon mais avec un coeur d’or, et même s’il dit des vérités qu’on a pas toujours envie d’entendre, c’est un allié bienveillant dans la descente aux enfers de Sophie.
Sophie Lambda sait nous captiver dès les premières pages (qui évoquent notre Franche-Comté natale, et ça c’est pas tous les jours que nous autres Franc-comtois, pouvons nous en vanter !) et nous embarque dans son histoire. On aime avec elle, on est déçu avec elle, on pleure avec elle, on est perdu avec elle.
Ayant personnellement vécu une relation de ce type – c’est bien pour ça qu’on m’a recommandé ce livre – je me suis évidemment terriblement identifiée à tout ça, et ça m’a remuée tout particulièrement. Mais je pense sincèrement que même sans avoir eu un manipulateur pour vous pourrir dans votre vie, cette lecture ne laisse pas indifférente.
Au delà de nous présenter avec tendresse et humour les dégâts dévastateurs que peut provoquer une relation toxique de ce genre, la fin du livre est une véritable bible qui nous instruit sur qu’est-ce qu’un manipulateur, comment il fonctionne avec son entourage et mettre des mots sur ce qu’ils nous font.
C’est un message important. Très important.
Parce qu’il éduque les personnes qui ne sont pas passées par là, il aide les personnes qui sont dedans mais ne s’en rendent pas compte à ouvrir les yeux, et il déculpabilise les victimes en expliquant de façon censée tout ce qui leur est arrivé et comment elles ont pu se laisser faire à ce point. Aussi, ce livre rappelle que les relations toxiques avec un ou une manipulateur/trice ne sont pas qu’amoureuses, mais peuvent être partout : amis, famille, travail… Etc.
Ce livre est drôle, émouvant, poétique, bienveillant et éducatif. Je pense qu’il ne peut faire que beaucoup de bien à chaque lecteur qui l’aura entre ses mains, qu’il se sente concerné ou non par le sujet.
Gros coup de coeur et, chauvinisme de franc-comtoise mis à part, merci Sophie pour ce merveilleux ouvrage.

Extraits :

2 thoughts on “Tant pis pour l’amour

  1. Mila

    « Mais je pense sincèrement que même sans avoir eu un manipulateur pour vous pourrir dans votre vie, cette lecture ne laisse pas indifférente. » Après avoir lu la BD chez toi, puis acheté la BD pour la relire, je confirme que, les deux fois, je n’ai pas été indifférente, loin de là.
    Je te remercie beaucoup pour la découverte, parce que j’aime vraiment cette BD, pour toutes les raisons que tu décris, et je me suis fais un plaisir de la conseiller à tout le monde. elle est d’intérêt publique en plus !

    Reply
    1. Sonyan Post author

      Je suis heureuse qu’on confirme en commentaire qu’on peut aimer cette BD à sa juste valeur parce qu’elle est juste excellente, et pas seulement parce qu’on s’identifie à un vécu difficile. D’autant plus heureuse que tu aies acheté la BD après l’avoir lue chez moi !
      Je remercie moi-même souvent la personne qui me l’a fait découvrir, et j’espère que Sophie Lambda sortira d’autres BD par la suite.
      Je ne sais pas si tu suis ses carnets de confinement sur les réseaux, mais j’adore !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *